• Surprise et mésaventure jouissive Selfbondage

    Surprise et mésaventure jouissive Selfbondage

     

    Résumé : surprise dans son selfbondage par son amie lesbienne, Laurie va vivre des choses....

     

    selfbondage_lesbiennes_1.jpg

     

    Lorsqu'une hétéro soumise est hébergée chez une lesbienne invétérée, les tentatives de séductions sont assez fréquentes mais Laurie n'est pas attirée par les femmes. Ce qu'elle aime c'est le bondage, le sexe viril et d'avoir un Maître qui lui fasse des choses que la morale réprouve. Ses fantasmes portent sur l'abatage sexuel, être l'espace d'une nuit de folie à la disposition de mâles en rut.

     

    Son Maître bien trop jaloux n'a jamais voulu lui offrir la réalisation de ce fantasme, il a préféré jouer les justiciers de la route, une idée débile qui l'a conduit en prison pour avoir envoyé dans un pylône EdF un jeune conducteur lui ayant fait une queue de poisson. Quel C..

     

    Ne pouvant pas honorer seule le loyer de leur villa, Laurie a du déménager, elle est hébergée depuis quelques mois chez son amie Clara qui voyait en plus du geste amical la possibilité de câliner avec elle. Entre filles on se parle aussi de sexe, même si l'on ne partage pas la même sexualité et les mêmes pratiques. De par leurs confidences, elles sont donc toutes deux informées de leurs petits délires.

     

    Commençant à être en manque de BDSM, Laurie s'inspire des idées et scénarios de selfbondage qu'elle trouvent sur Fessestivites pour assouvir en solitaires ses envies coquines. Elle s'attache pendant des heures et parvient parfois à jouir avant de se libérer. Il est vrai que les plug, godes et le magic wand massager et accessoires récupérés avant de quitter la villa aident bien....

     

    Profitant de son vendredi de RTT et de l'absence de son amie, Laurie s'offre une séance de selfbondage. Chaînes, menottes, barre décartement BDSM pour les jambes sont installées sur le lit. Les sens en ébullition, elle glisse le bâillon dans sa bouche puis le serre fortement derrière sa tête. Ce simple geste l'excite et motive quelques caresses sur ses seins généreux et fermes.

     

    Dans sa tête, cet après-midi elle sera offerte à une dizaine d'homme en rut, attachée bras en croix, offerte et sans possibilité de fuite elle devra les subir tous avant de se libérer.

     

    N'ayant pas eu le temps de faire un ice-timer, elle se contentera de poser les clés près de ses mains pour se libérer quand elle en aura envie. La grosse surprise du jour arrive sous la forme d'une voie criant son prénom dans la maison. Comprenant que Clara vient de rentrer, elle se maudit de ne pas avoir fermé la porte à clé, parler de ses fantasmes est une chose, être vue en train de les vivre même en selfbondage en est une autre.......

     

    selfbondage_lesbiennes_3.jpg

     

    En pénétrant dans la chambre Clara ne s'affole pas en la trouvant nue et attachée sur son lit car elle comprend immédiatement que son amie se fait un petit plaisir. La voir nue et à sa merci lui donne des idées très perverses.

     

    - Ben alors Laurie, on se fait un petit plaisir ? Il y a des hommes sadiques qui te baisent ? Ils sont combien ? Tu t'éclates ?

     

    - mmmmmmmmmmm ! Répond Laurie en agitant la tête pour désigner la sortie de la chambre en espérant que son amie la laisse seule.

     

    - Oh, mais que vois-je ici ? Ce sont les clés de tes menottes et cadenas ? Allez, je vais être gentille avec toi, je les prends comme ça tu te sentiras encore plus offerte, petite salope.

     

    - mmmmmmmmmmm !

     

    - Et ils te font quoi en plus de te baiser c'est hommes, ils te pincent le seins comme ça ? Lui dit Clara en attrapant un téton pour le tordre entre ses doigts.

     

    - mmmmmmmmmmm ! Gémit Laurie en s'agitant en vain dans ses liens dans un pur réflexe inutile mais plaisant pour les yeux de la lesbienne.

     

    - Oh, mais le tiroir de ta table de nuit n'est pas fermé. Tu sais que je vois des choses très cochonnes là dedans. Voyons voir. Houaou le gode, dit donc t'es gourmande de la chatte toi ! Il est gros. On va l'essayer pour voir

     

    - mmmmmmmmmmm !

     

    Joignant le geste à la parole, Clara monte sur le lit pour venir jouer avec le chaton de son amie gesticulant dans tous les sens pour essayer de s'y soustraire. Lorsque l'on a les chevilles entravées par une barre d'écartement et le minou trempé, il est difficile de se soustraire un gode manipulé par une lesbienne décidée. Le sex-toy ne tarde pas à se frayer un chemin dans la vallée des plaisirs.

     

    - Il est bien ce mec qui te baise ?

     

    - mmmmmmmmmmm ! Gémit Laurie rouge de honte et furieuse de s'être piégée toute seule.

     

    En agitant le sex-toy comme une verge conquérante, de sa main libre Clara continue de jouer avec les tétons de son amie. Elle les pinces, les tire, les tord sans pitié arrachant à son amie des gémissements de plus en plus forts.

     

    - Tu es une sacrée salope toi, tu mouilles beaucoup pour une fille qui ne veut pas se faire ..... Allez, je vais être gentille avec toi, je vais te laisser seule mais avant de partir, je crois que je vais ajouter quelques trucs que j'ai vu dans ton tiroir.

     

    - mmmmmmmmmmm !

     

    N'ayant pas encore goûté au magic wand massager, Clara le branche à la place de la lampe de chevet et le met en route.

     

    - Houaou, cela doit être bon ce truc ! Tu me le prêteras ?

     

    - mmmmmmmmmmm !

     

    - Je vais tester pour voir !

     

    Lorsque la tête du magic wand est appuyée trop rapidement et trop fortement sur le clitoris de Laurie, celle-ci fait un bond et s'agite aussitôt en poussant de petits cris. La lesbienne expérimentée décèle rapidement les effets de ce sex-toy et décide de s'en amuser. Entre le gode à nouveau agité et le magic wand posé sur son clitoris, la pauvre Laurie subit une véritable attaque digne de ce nom pour sa pudeur mais générant un raz de marrée de sensations. Elle se contorsionne dans ses entraves comme pour fuir mais en même temps parce que le plaisir est si intense qu'il lui est impossible de rester de marbre. En voyant les jambes se tendre et se mettre à vibrer, Clara sait que son amie monte, monte et va partir en jouissance. Lorsque l'orgasme arrive, Clara n'arrête pas ses amusements pervers et la pousse dans ses retranchements orgasmiques.

     

    - Et ben dit donc, c'est géant ce truc ! Bon, j'ai à faire mais je ne peux pas te laisser comme ça ! Il faut que j'arrange quelque chose pour que tu puisses continuer à t'amuser.

     

    - mmmmmmmmmmm !

     

    selfbondage_lesbiennes_6.jpg

     

    Pour bloquer le magic wand sur le sexe de son amis, Clara prend ce qu'elle trouve dans le tiroir. Le sextoy attaché à la cuise de Laurie et ajusté sur son clitoris va lui permettre de continuer à jouir toute seule pendant un long moment. Une paire de pinces à seins trouve naturellement sa place sur les tétons inconscients pointant fièrement

     

    - Bon, je le mets en route puis je vais faire ce que j'ai à faire. Je reviendrai te rendre tes clés dans un moment. Soit sage et amuse-toi bien. Indique Clara en quittant la chambre après avoir mis en route le sex-toy.

     

    Le long cri " onnnnnnnnnnnnnnnnnnnn" étouffé par le bâillon est une douce mélodie pour les oreilles de la lesbienne décidée à aller se faire un thé. Laurie se tord dans tous les sens mais en vain, le magic wand massger tient bien et reste posé sur son clitoris. Quelques minutes plus tard, elle entre dans une série de jouissances paroxystiques si intenses qu'elle croit défaillir.

     

    Faire un thé ne prend pas beaucoup de temps mais lorsque Clara revient dans la chambre, pour Laurie cela fut très long et épuisant. Elle pleure en se tordant d'un plaisir devenu trop intense. Le magic wand débranché, elle s'assoie au bord du lit et la regarde se remettre avec des yeux envieux, si elle ne se retenait pas elle la mangerait toute crue de suite mais cela ne se fait pas. Pour l'aider à se remettre, elle va chercher un gant mouillé d'eau fraîche puis lui retire le bâillon avant de la rafraîchir avec beaucoup de douceur.

     

    - Salope tu m'as tuée !

     

    - Ben alors, c'est comme ça que l'on parle à celle qui ta faite jouir comme une folle et qui vient te libérer ?

     

    - Grrrrrrrrrr ! Tu es quand même une salope.

     

    - Ce n'est pas faux, mais celle qui a trempé le lit ce n'est pas moi ......

     

    - Je me vengerai !

     

    - Hum, voila une promesse qui me plait beaucoup.....

     

    Ecrivaillon

     

    Rencontres entre filles

     

    Rencontres BDSM

     

    Vidéos de selfbondage

     

    Scénarios et histoires érotiques de selfbondage

     

    Accessoires BDSM

    « La Fessée vintage d'une petite effrontéeLa découverte de moi-même avec un Maître »
    Tags Tags : , , , , , ,