• Maîtresse Carla dressage hard et cocufiage

    Maîtresse Carla dressage hard et cocufiage

    candaulisme_chastete_soumission_15.jpg
    Caroline a découvert que son mari surfait sur Fessestivites, elle s’imaginait que ce n’était qu’un simple site de cul. « Après tout pourquoi pas » c’était-elle dit même si elle se sentait un peu délaissée. Un doute lui est venu lorsqu’il s’était blessé en tombant soi-disant dans les ronces du jardin d’un ami, les marques sur ses fesses ne ressemblaient pas vraiment à des griffures de ronces…..

    Maîtresse Carla dressage hard et cocufiage

    Par Ecrivaillon

     

    candaulisme_chastete_soumission_15.jpg
    Caroline a découvert que son mari surfait sur Fessestivites, elle s’imaginait que ce n’était qu’un simple site de cul. « Après tout pourquoi pas » c’était-elle dit même si elle se sentait un peu délaissée. Un doute lui est venu lorsqu’il s’était blessé en tombant soi-disant dans les ronces du jardin d’un ami, les marques sur ses fesses ne ressemblaient pas vraiment à des griffures de ronces…..

    En l’absence de son mari, elle s’est connectée sur Fessestivites puis a découvert qu’il s’agit d’un réseau de rencontres ce qui l’a soudain perturbée. Louis effaçait soigneusement ses messages pour que sa correspondance ne soit pas lue, sauf qu’en son absence le message d’une Maîtresse lui avait été adressé. C’est ainsi qu’elle a découvert que son mari la trompait avec une Maîtresse. Furieuse, elle contacta son employeur pour lui indiquer qu’elle était malade et passa une journée à éplucher le site du réseau Fessestivites où elle découvrit beaucoup de choses. A la lecture des posts de son mari sur le forum fessée, le forum chasteté et surtout le forum BDSM elle vit rouge. Il indiquait aimer lécher le cul de sa Maîtresse, donc d’une autre femme, mais en plus qu’il adorait qu’elle l’encule au gode ceinture quand il avait sa cage de chasteté ! ! ! ! Ses origines siciliennes remontèrent à la surface, ses gènes explosifs se mirent à bouillir.

    Le soir même, à son arrivée à la maison, Louis passa un sale quart d’heure pour ne pas dire, une abominable soirée qui changea le cours de sa vie. Il dut montrer sa cage de chasteté et, rouge de honte, l’enfiler devant sa femme qui garda les clés. Si la nuit porte conseil, Louis en passa une à se morfondre dans le canapé. Le lendemain, elle refusa de lui rendre les clés de la cage de chasteté et pris une seconde journée de repos sous prétexte de maladie pour prendre du recul et des décisions avant de changer sur Fessestivites le mot de passe du compte de son mari. Est-ce la cage de chasteté, la honte de son mari, la peur qu’elle dévoile à sa famille qu’il allait le faire tanner le cul chez une Maîtresse, nous ne le saurons pas, mais l’attitude de Louis changea du tout au tout au point de devenir un soumis exemplaire avec une épouse débutante en BDSM. Grâce à ses lectures sur Fessestivites, Caroline appris beaucoup de choses et s’essaya à la fessée sur le cul de son mari en éprouvant des sensations nouvelles ne la laissant pas de marbre. C’est ainsi que Maîtresse Carla vit le jour.

    Un mois plus tard, Maîtresse Carla s’était équipée via ABCplaisir d’un martinet, d’un bâillon boule et d’un gode ceinture dont elle trouva seule le « mode d’emploi » bien qu’il soit un peu trop gros d’après le pauvre Louis. Si se venger en martyrisant son mari apaisait un peu son courroux, cela n’effaçait pas de sa mémoire qu’elle avait été cocue ni ses propres désirs sexuels. Par vengeance, elle avait demandé à Louis de fabriquer une sorte de pilori en forme de caisse qu’elle plaçait aux pieds du lit pour lui démonter le cul au martinet ou au gode ceinture avant de se branler sous ses yeux en se faisant lécher le cul comme l’ex-Maîtresse, tout en le laissant évidement dans sa cage de chasteté. Elle fut surprise de constater un soir que son mari mouillait en la regardant se faire plaisir, du sperme coulait en abondance de la cage de chasteté lorsqu’elle s’amusait à lui décrire le plaisir qu’elle prenait à se goder. « Pourquoi ne pas passer à un vrai sexe » fut la question qui lui vint. Elle tâta le terrain en lui disant qu’il était temps qu’elle prenne un amant si elle voulait être bien baisée et fut particulièrement surprise de l’absence de réponse de son mari. Au lieu de se mettre en colère, il baissa les yeux et répondit « c’est vous qui décidez Maîtresse » ! ! !

    Sans comprendre le fantasme du cuckold (fantasme du cocu) Caroline était furieuse de l’absence de jalousie de son mari et décida donc de prendre un amant en se promettant de rendre son soumis fou de rage. Tant qu’à sauter le pas, autant réaliser un de ses fantasmes de jeunesse, l’amant en question sur lequel elle jeta son dévolu était un grand black musclé et sportif.
    candaulisme_chastete_soumission_01.jpg
    Louis ne comprit pas pourquoi sa Maîtresse l’entrava en pleine après-midi dans la caisse pilori aux pieds du lit, lorsqu’elle décidait de le martyriser, jusqu’à présent cela n’avait été que le soir. Son sang ne fit qu’un tour lorsqu’une demi-heure plus tard, il entendit des voix dans la maison avant de prendre peur quand il découvrit un grand black passait derrière lui en lui claquant les fesses. « Non pas ça » pensa t’il en s’imaginant que le grand black était pour lui. Maîtresse Carla ne tarda pas à les rejoindre et à aller s’asseoir près du black pour l’allumer et même l’embrasser ! ! ! Au moment plus tard, elle enfila son gode ceinture, lubrifia l’anus de son mari pour le sodomiser comme une brute au point qu’entre les jambes de Louis mort de honte, la cage de chasteté suivait le mouvement en se balançant ce qui faisait tinter le cadenas en rythme histoire de pousser l’humiliation un peu loin encore.

    N’étant pas venu pour la voir dominer son Mari, le grand black la rejoint pour la caresser et l’embrasser pendant qu’elle cassait le cul de Louis rallant comme un puceau. Il l’entraîna sur le lit pour des hostilités bien plus douces, comme se faire tailler une pipe sous les yeux de son mari. Ils firent l’amour comme des bêtes pendant plus d’une heure devant Louis souvent aux premières loges de par les positions choisies. En grande sadique, Maîtresse Carla s’amusa à allumer son soumis en jouant avec la clé de sa cage de chasteté en lui disant que son amant baisait mieux que lui.

    La poitrine opulente de Caroline fut très accueillante quand son amant décida de venir entre ses seins pour pratiquer la « cravate du notaire ». Il s’y répandit généreusement dans un grand râle en recouvrant de sperme la clé de la cage de chasteté accrochée en pendentif au cou de sa Maîtresse. Ayant du savoir vivre, Maîtresse Carla vint en faire profiter son mari en le forçant à plonger sa tête entre ses seins pour que son nez et son bâillon pataugent dans le sperme. Surexcitée malgré l’après-midi torride, elle s’en amusa quelques minutes avant de rejoindre son amant puis le laissa planté là. En quittant la chambre elle ne put se contenir et ajouta « justice est faite ».

    Si « justice était faite » les plaisirs du candaulisme entrèrent rapidement dans les habitudes de Caroline qui s’éclate depuis dans le rôle de Maîtresse Carla.

    Ecrivaillon

    La vidéo Maîtresse Carla dressage hard et cocufiage est ici

    « La fessée du père de familleCulottes à cadenas plug et couches forcées pour une ABDL »
    Tags Tags : , , , , , ,