• Torture au Magic Wand

    Torture au Magic Wand

    Torture_au_Magic_Wand.jpg

    Torture au Magic Wand

    Auteur : TSM

    Torture_au_Magic_Wand.jpg

    En 2011, Louis a rencontré sur Fessestivites une femme se disant dominante. Lors de leur première rencontre, il s’est rapidement rendu compte que si elle débutait dans le BDSM, elle avait un fort potentiel !!!! L’année suivante, elle lui faisait signer un contrat de soumission et lui posait un collier de soumission, son rêve d’appartenance se réalisait.

    Sur le forum BDSM puis dans les articles BDSM de la zone gratuite, Lady a trouvé matière à s’enrichir d’idées pour le dominer, idées savamment mises en pratique avec la perversité féminine d’une femdom motivée. Avec l’arrivée de la boutique ABCplaisir proposant des accessoires à des prix abordables, elle lui a commandé une cage de chasteté et s’est offert un gode ceinture, histoire de laisser s’exprimer son côté femme phallique, un vieux fantasme la travaillant depuis longtemps, mais avec son ex coincé, cet objet ne risquait pas en d’autres temps d’entrer en son logis.

    Le pauvre Louis connaît depuis cette date des périodes de chasteté plus ou moins longues en fonction des envies de sa Maîtresse. Pour son plaisir personnel, Lady s’est offert un bâillon gode, qu’elle place dans la bouche de son soumis pour qu’il lui bourre la chatte avec la tête godée pendant qu’elle se caresse avec un petit vibromasseur. Le nez et les yeux du pauvre soumis sont aux premières loges du plaisir féminin, ses érections contrariées et compressées par la cage de chasteté le rendent fou.

    S’il l’a bien « baisée » avec le bâillon gode et si qu’elle estime satisfaite, en guise de récompense elle le prend en levrette avec son gode ceinture en le traitant de petite chienne. A quatre pattes sur leur lit, entre ses jambes la cage de chasteté se balance au grès des coups de reins le faisant gémir comme une gourmande du cul. Le sexe de Louis coule un peu parfois mais elle lui interdit de jouir, son plaisir devant seulement être celui de la servir comme une reine. Une fois par mois, il a droit à un rapport conventionnel, la purge comme elle se plait à le dire pour entretenir la « machine » avant de lui faire lécher ses souillures pendant des heures au point qu’il lui arrive même de s’endormir pendant qu’il lèche sa chatte.

    Ayant vu dans les vidéos de Fessestivites le vibromasseur Magic Wand, lorsque la boutique ABCplaisir en a eu en promotion à moins de 50 euros, Lady a tenu à avoir le sien en bonne place dans sa table de nuit. Le jour de son arrivé, Louis fut attaché par des menottes aux pieds du lit avec une cagoule afin qu’elle puisse l’essayer tranquillement. Elle apprécia grandement la puissance du vibromasseur Magic Wand au point de s’envoyer en l’air plusieurs fois, son soumis n’ayant droit ce soir là, qu’à la douce mélopée d’une femme en jouissance.

    Lady eut une idée de domination sadique pour son soumis entre deux jouissances, manquant d’énergie après ses plaisirs solitaires, elle la garda pour le lendemain et le laissa dormir par terre.

    LE LENDEMAIN

    A peine arrivé de travailler, Louis reçu l’ordre d’aller se laver les fesses, ordre signifiant que son petit cul était le siège des convoitises de sa Maîtresse. De retour au salon, il fut surpris de voir qu’elle avait attaché son gode ceinture à la porte du vaisselier en chêne massif et l’attendait en regardant la télévision avec des cordes de bondage dans les mains.

    Il crut un instant que Lady avait décidé de se mettre au shibari mais il n’en fut rien, les cordes avaient une utilité bien plus perverse. La première corde servit à attacher le vibromasseur Magic Wand contre sa cage de chasteté. Elle fit plusieurs fois le tour de son corps et serra au maximum pour qu’il ne tombe pas. Lady le fit se penchez en avant puis l’obligea à s’empaler sur le gode ceinture fixé au vaisselier.

    La deuxième corde servit à lui fixer les chevilles aux pieds du vaisselier pour qu’il n’ait pas envie de fuir. La troisième corde attachée à son collier et reliée à la table du salon l’obligea à rester penché en avant, une bonne paire de menottes en promo à 30 euros les deux paires vient achever l’immobilisation du soumis de plus en plus inquiet car elle plaça une assiette par terre entre ses jambes. S’il avait compris l’idée de sa Maîtresse, ce que ne connaissait pas encore Louis, c’est la puissance du vibromasseur Magic Wand !

    Le vibromasseur Magic Wand branché et mis en route et à pleine puissance le fit bondir dans ses liens ! Un geste réflexe de recul l’empala totalement sur le gode ceinture.

    - Allez petit soumis, tu t’encules tout seul pour le plaisir de ta Maîtresse ! Lui indiqua Lady, et si tu jouis dans ta cage de chasteté, ce mois-ci pas de rapport conventionnel, puisque tu te seras purgé tout seul sans ma permission.

    Avant de l’abandonner à son triste dilemme, elle plaça sur ses tétons une paire de pinces à sein équipées de grelots afin de pouvoir vérifier qu’il s’auto enculait correctement sur le gode ceinture pendant le temps imparti défini par le minuteur de cuisine posé devant ses yeux. Tenir les 15 minutes ne sembla pas impossible à Louis mais c’était sans tenir compte que sa Maîtresse voulait qu’il s’empale réellement sans tricher. N’entendant pas assez les clochettes des pinces à sein, elle revint le motiver par quelques coups de martinet BDSM bien appuyés.

    Louis s’exécuta donc et fit les mouvements avant / arrière sur le gode ceinture comme demandé, mais entre cette pénétration soutenue appuyant régulièrement sur sa prostate, puis les vibrations monstrueuse du vibromasseur Magic Wand, il comprit vite la perversité de sa Maîtresse. Un deuxième passage plus appuyé des lanières du martinet BDSM fut nécessaire pour lui imposer de conserver une bonne cadence pour la sodomie.

    Malgré toute la concentration de Louis sur son chef de service, sa feuille d’impôt et même sa mère, le massage de la prostate, de son anus, le balancement des pinces à sein et les titanesques vibrations du vibromasseur Magic Wand sur sa cage de chasteté, son sexe se mit à couler sans qu’il n’éprouve une réelle jouissance. L’assiette posée par terre entre ses jambes commençait à récolter suffisamment de gouttes de semence masculine pour qu’il soit privé de sexe ce mois-ci. Complètement perturbé il s’abandonna donc au plaisir en s’empalant à se casser le cul mais hormis couler il n’obtint pas l’explosion espérée.

    Lorsque le minuteur de cuisine sonna, Lady le laissa quelques minutes de plus afin de bien terminer la cuisson sadique, ces minutes furent longues pour le pauvre soumis privé de jouissance au total pendant deux mois et qui plus est, du lécher celle de l’assiette.

    TSM


    Le_vibro_magic_wand_massager.jpgVibromasseur Magic Wand

    http://www.abcplaisir.com/store/Sex-toys/327-Le-vibromasseur-Magic-Wand-magic-massager

    « Gang bang et esclavage d'un couple soumisChallenge ABDL ou chasteté gérée gratuitement par une Maîtresse »
    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,